Les Cahiers Marxistes

Critique multidisciplinaire et éducation permanente depuis 1969

Services publics : on brade?

CM n°205
avril-mai 1997
Couverture du Cahier Marxiste 205

S'il est vrai que la vague néo-libérale des années 80 marque un temps, elle laisse derrière elle un paysage social profondément transformé. Les services publics sont l'une des principales victimes de ces bouleversements : absence de moyens, privatisations massives, critiques virulentes quant à leur qualité,...

Pourtant, des voix s'élèvent pour défendre le principe de l'existence de services publics, posé en enjeu central de la démocratie. Dans cette problématique, l'opposition public/privé garde-t-elle toujours sa pertinence ? Quel crédit faut-il accorder au clivage marchand/non-marchand qui tend à s'imposer ? Quel peut être le rôle des associations para-étatiques dans le renouvellement de la citoyenneté ?

Ce numéro fait une large place au débat - tous les auteurs ne sont pas d'accord entre eux, loin s'en faut. Il met la question en perspective, notamment à l'échelon européen où s'invente la notion de service universel et où certains appellent de leurs voeux une Charte des services d'intérêt général. Il s'intéresse aussi à quelques exemples très concrets : l'histoire de l'aide sociale, la marchandisation du secteur de l'enseignement, ou encore les mésaventures des services publics liégeois.

Sommaire