Les Cahiers Marxistes

Critique multidisciplinaire et éducation permanente depuis 1969

Parcours dans le monde catholique

CM n°197
fév.-mars 1995
Couverture du Cahier Marxiste 197

A l'heure où le pape Wojtyla crosse l'évêque Gaillot, et suscite un tollé que de précédents mauvais coups - plus exotiques - n'avaient pas soulevé par ici, ce numéro n'a pas pour but exprès de joindre une voix à celles qui recommandent au pape de réduire ou post-poser sa visite en Belgique. Mais il tombe bien.

Et pour tout dire, l'écho de l'opposition croissante à la restauration vaticane nous était bien parvenu. Tels chrétiens ayant largué l'Eglise, ou tels laïques un peu superficiels peuvent minimiser cette opposition ou s'en moquer. Il nous semble important d'en rendre compte, de contribuer à percer les étanchéités - minces, parfois peu visibles mais néanmoins réelles - qui continuent à séparer des progressistes croyants et non-croyants, même encore parmi ceux qui collaborent depuis longtemps sur de nombreux terrains.

Au ressort de ces méfiances, il y a les effets persistants et pervers d'une guerre de clans entre «catholiques» et «socialistes»: on doit bien constater que le «système des piliers» est devenu aujourd'hui, en Belgique, l'idéologie de ceux qui partagent le pouvoir et souhaitent le conserver au nom de la sainte trinité des familles politiques (qui est une, comme chacun peut avoir retenu du catéchisme). A côté d'autres coquilles presque vides, la coquille catholique ne l'est apparemment pas moins.

A l'usage des mécréants en particulier, il nous a paru important de passer outre les clivages, et de faire connaître le combat de chrétiens qui, au nom de leur propre conception de la foi, tendent à renverser l'usage traditionnel qui en fut fait.

Sommaire